Otto B. Kraus

  • Le camp des enfants

    Otto B. Kraus

    • City
    • 13 Janvier 2021

    Jour après jour, Alex tente de survivre dans le camp d'Auschwitz où il est prisonnier. Survivre au manque de nourriture, au froid, aux humiliations, à l'absence d'espoir. Pourtant, malgré les risques, le jeune homme a décidé de défier ses bourreaux : en secret, il fait la classe aux enfants du Bloc 31.

    Poésie, mathématiques, dessin... Ces leçons ne sont qu'un petit geste, mais témoignent du courage et de la résistance d'Alex. C'est aussi sa manière de protéger ses petits élèves de la terrible réalité du camp.

    Mais enseigner aux enfants n'est pas la seule activité interdite à laquelle Alex se livre... Il écrit aussi un journal dans lequel il raconte les minuscules moments de joie qui font oublier le cauchemar du quotidien. Un récit pour être plus fort que l'horreur du monde et pour que personne n'oublie rien, jamais.

  • Le Mur de Lisa Pomnenka, suivi de « Le leurre et l'espoir. De Theresienstadt au block des enfants de Birkenau » se présente sous la forme d'un diptyque.
    Le premier texte est un roman publié en 1995 en Israël sous le titre The Painted Wall, traduit de l'anglais par Stéphane et Nathalie Gailly : il évoque le « camp des familles de Theresienstadt » à Birkenau du point de vue d'un survivant tchèque, Otto B. Kraus.
    « Le leurre et l'espoir », l'essai de Catherine Coquio qui accompagne ce récit est plus qu'une postface : par son ampleur, par l'élargissement du cadre historique qui place les modalités d'existence du Kinderblock dans la continuité de celles du ghetto de Theresienstadt, et par la résonance donnée à la pensée qui sous-tend la fiction d'Otto B. Kraus.

empty