Marie-Françoise Durand

  • Regarder le monde comme un espace mobile et fluide. S'émanciper de l'idée d'une scène internationale orchestrée par les seuls États. Sortir des figures classiques de l'ennemi, de la frontière, des identités exclusives. Montrer tous les acteurs des échanges internationaux, qu'ils soient publics ou privés, individuels ou collectifs, politiques, économiques ou sociaux, locaux, nationaux, régionaux ou mondiaux. Représenter les innombrables interdépendances et enchevêtrements de nos histoires, autant que les désordres et les dysfonctionnements d'un monde pluriel.

    Avec les textes de Mélanie Albaret, Delphine Allès, Philippe Copinschi, Marie-Françoise Durand, Lucille Maertens, Delphine Placidi-Frot.

  • L'espace mondial. La mondialisation est un enchevêtrement de processus complexes dans lequel les individus, inondés d'informations en temps réel, ont du mal à se situer, qu'ils soient gagnants ou perdants. Comprendre ces processus nécessite d'inventer de nouvelles grilles de lecture.
    Acteurs et réseaux. Face à des États trop petits pour un monde trop large, quels rôles reviennent aux régions, niveau intermédiaire mal défini, mal identifié et parfois mal aiméoe Firmes globales, ONG, réseaux religieux, groupes terroristes, mafias : qui sont ces acteurs déployés dans l'espace mondial ? Comment agissent-ilsoe Identités et allégeances. La question des allégeances et des valeurs universellement partagées se pose à nouveau. La perte des repères collectifs et individuels entraîne des recompositions identitaires, parfois brutales, et rend la gestion de la diversité plus compliquée.
    Gouverner et réguler. Plus fluide et plus interdépendant, ce monde est en même temps profondément fracturé. La diffusion de la violence et la globalisation des problèmes environnementaux obligent à réfléchir, au-delà du militaire et du géostratégique, à l'imbrication des facteurs économiques, sociaux et politiques.
    La chine dans la mondialisation : l'émergence économique et politique de cette société en mouvement génère, modifie et amplifie des phénomènes globaux qui, en retour, l'influencent et la transforment. Composé de cartes, de graphiques et de textes inédits, ce cahier spécial Chine aide à décrypter les enjeux des bouleversements en cours.
    Un projet exemplaire : plus qu'un atlas, ce livre est une véritable boîte à outils. Conçu par un cartographe, une géographe et deux politistes, il est le fruit d'un travail d'équipe autour du cours d'Espace mondial, l'un des enseignements phares de Sciences Po. La cartographie et les graphiques s'appuient sur les travaux réalisés par l'Atelier de cartographie de Sciences Po, devenu une référence dans ce domaine.

  • Tout en conservant sa structure générale, marque de fabrique de l'ouvrage - entrées par grandes thématiques, système de doubles pages par sous-thème, cartographie précise, lexique indexé, etc. -, L'Atlas de la mondialisation se renouvelle complètement en 2009 sur le fond comme sur la forme :
    1) une actualisation complète des données statistiques, des cartes et des graphiques ;
    2) de nouveaux documents inédits répondant aux nouvelles problématiques de l'espace mondial contemporain ;
    3) des textes plus synthétiques et une maquette entièrement nouvelle pour une lecture plus aérée et un accès immédiat aux définitions et aux légendes des photos.

    L'édition 2009 propose en supplément un dossier spécial totalement inédit sur le Brésil.

  • Accessible et pédagogique, cet ouvrage s'adresse à tous ceux qui veulent comprendre les processus de mondialisation.

  • Entièrement actualisé et augmenté, voici l'outil indispensable pour comprendre l espace mondial contemporain, que les éditions successives ont imposé comme un classique, complété d'un dossier inédit sur les Etats-Unis.

    Boîte à outils pluridisciplinaire, l'Atlas de la mondialisation est conçu par trois cartographes, une géographe et deux politistes.

  • La faillite de la Politique étrangère et de sécurité commune (PESC) de l'Union européenne est devenue une banalité. Pourtant, celle-ci n'a jamais été aussi indispensable. L'impuissance de l'UE face au nettoyage ethnique en Bosnie-Herzégovine représente un manquement grave à toutes les valeurs qui fondent la construction européenne. Elle augure mal également de la volonté et de la capacité des Européens à assurer leur propre sécurité et à peser de manière significative sur le cours des événements, au Moyen-Orient ou dans la région des Grands Lacs. Alors que le poids de l'Europe en tant que puissance économique et civile s'accroît sans cesse, elle continue à dépendre de son alliénord-américain. La question de la PESC est dominée depuis des années par un débat sans issue entre fédéralistes, partisans d'un super-Etat européen et les défenseurs d'une démarche strictement intergouvernementale. Il est temps de sortir de ce blocage. Ce livre repose sur la conviction qu'une troisième voie est non seulement possible mais nécessaire. Il s'agit de bâtir l'Europe politique non pas contre ou en dépit des nations, mais en considérant sa diversité nationale et même régionale comme un atout ; en précisant le rôle des Etats et en s'efforçant d'articuler espaces publics nationaux, espaces publics européens et transnational. Cette politique se doit de répondre aux défis de la mondialisation et de l'émergence de nouveaux acteurs non étatiques. Elle devra également être soumise, beaucoup plus que par le passé, au contrôle des Parlements nationaux, du Parlement européen et des citoyens. Les auteurs de cet ouvrage n'ont pas tous la même conception de l'avenir de la puissance européenne dans le monde. Ils partagent néanmoins la conviction qu'il est urgent de rompre avec les modèles traditionnels afin de rendre possible la construction de l'union politique et chercher de nouveaux chemins vers une politique étrangère et une politique de défense européenne.

  • Cet ouvrage analyse les enjeux et les perspectives de la formation d'une aire de libre-échange entre les deux zones.

empty