Hans Christian Andersen

  • Andersen Contes Hans Christian Andersen (1805-1875) est passé à la postérité comme l'un des grands classiques de la littérature pour la jeunesse. Pourtant, si ßatteuse qu'elle soit, cette image est nettement réductrice. La présente anthologie se propose de la compléter, voire de la corriger. On y trouvera bien sûr les contes les plus célèbres - La Petite Sirène, Le Vilain Petit Canard, La Princesse sur le pois, par exemple - qui, depuis plus d'un siècle et demi, enchantent les enfants du monde entier par leur ironie légère et par leur sens du merveilleux. Mais on y trouvera également des récits plus intimes où, sous le voile de la fiction, Andersen révèle sa conception de l'existence (Une histoire des dunes, Le vent raconte l'histoire de Valdemar Daae et de ses filles), développe ses réßexions personnelles sur la « question sociale » (Chaque chose à sa place, Le Jardinier et ses maîtres) ou dit son admiration pour le Progrès (Le Grand Serpent de mer, La Goutte d'eau). Quelle que soit la gravité du sujet, on y retrouve la même vivacité et le même humour. La présente traduction s'efforce de restituer la simplicité enjouée comme le naturel d'un style aussi proche que possible de la langue parlée.

    Traduction nouvelle, préface et notes de Marc Auchet, professeur à la Sorbonne.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Ajouter au panier
    En stock
  • Il était une fois une jeune femme qui voulait tellement un enfant qu'elle alla voir une vieille sorcière pour lui demander de réaliser son souhait. Quelques jours plus tard naquit d'une fleur une toute petite fille, la jeune femme la prénomma Poucette.

  • Une petite fille marche pieds nus dans la neige dans les rues de Copenhague. Elle craque des allumettes qui lui donnent des images de bonheur.

  • "Le lendemain matin qui suivra son mariage, ton coeur se brisera et tu ne seras plus qu'écume de mer." Dans un fabuleux château au plus profond des flots vit une petite sirène qui rêve ardemment d'approcher le monde des hommes. Sa visite à la sorcière des mers lui permettra d'exaucer un voeu... mais à quel prix ? Ce recueil rassemble des contes aussi célèbres que La Petite Sirène, Les Habits neufs de l'empereur, La Princesse au petit pois, Le Vaillant Petit Soldat de plomb, Ib et la petite Christine, Le Vilain Petit Canard ou encore La Petite Fille aux allumettes.
    Objet d'étude : Imaginer des univers nouveaux ; Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes ; Prolongements : A la découverte d'une oeuvre d'art : la statue de La Petite Sirène - La tradition du conte en France : Charles Perrault. Classe de cinquième.

  • Le diable n'en est sûrement pas à son premier tour lorsqu'il brise le miroir de la Reine des Neiges ; des milliers d'éclats de verre se dispersent aux quatre coins de la Terre. Pour Gerda, c'est le début d'un long périple au travers d'une contrée merveilleuse. Dans sa quête, elle interroge fleurs et animaux, vent et soleil, et suit la trace de Kay, son ami disparu, qu'un bout de verre a envoûté...

    La Reine des Neiges est suivie de La Petite Poucette, Les Fleurs de la petite Ida, La Cloche et Les Cygnes sauvages.

  • Le tome l de cette édition contient l'intégralité des contes d'Andersen, dont certains étaient inédits en français, et tous les textes qui doivent leur être rattachés. Régis Boyer s'est chargé d'établir une traduction entièrement nouvelle - une traduction, et non pas, comme souvent lorsqu'il s'agit de contes, une adaptation, ce qui va bouleverser quelques idées reçues. Le volume est illustré de 155 dessins, choisis parmi ceux qui figurent dans les éditions parues du vivant de l'auteur, et reproduits pour la première fois en France.
    Un tel souci de fidélité aux textes et aux images a ses raisons. Parce qu'Andersen appartient au cercle étroit des écrivains universels, ceux dont les thèmes d'inspiration sont passés dans l'irnaginaire commun, ses oeuvres sont plus célèbres qu'elles ne sont lues ; on en retient l'esprit, au prix de quelques contresens, et l'on en oublie parfois la lettre, oubliant du même coup que l'un des secrets de leur séduction doit être recherché dans la poétique : le travail qu'opère Andersen sur le langage est, en soi, créateur d'un univers où la normalité se situe délibérément dans l'invraisemblable, où l'immatériel accède à la réalité - quitte à la nier, comrne l'Ombre, dans le conte qui porte ce titre, dénie à l'Homme son droit à l'existence, où la parole, enfin, est un instrument de création du réel. Les escrocs des Habits neufs de l'empereur ne tissent que le néant mais, en prétendant fabriquer des vêtements que ne pourront jamais voir les imbéciles, ils parviennent à persuader tout un peuple que des habits de vent sont réels. Il faut un enfant - infans, celui qui n'a pas droit à la parole - pour dénoncer le scandale. Que les contes d'Andersen soient ou ne soient pas destinés aux enfants (vaste débat), la place qu'y tient l'enfance a de quoi faire réfléchir les adultes.

  • Le rossignol, La petite fille aux allumettes, Le vilain petit canard, La princesse au petit pois, Poucette, ces cinq contes illustrent bien la galerie attachante de personnages créée par Andersen et rendent hommage à son univers enchanteur et imaginaire.
    Tous feront réfléchir ou rêver.
    De magnifiques illustrations plongeront le lecteur dans ces textes immortels qui font le plaisir des petits et des plus grands.

  • Kay et Gerda s'aiment comme un frère et une soeur, et ont pour habitude de jouer près des rosiers. Un méchant sorcier fabrique un miroir maléfique dans lequel tout ce qui se reflète de beau devient laid. Lorsqu'il se brise, un morceau atteint l'oeil de Kay qui commence à détester tout ce qui est beau, surtout les roses.

  • Andersen avait la conviction que le récit de sa propre vie serait le meilleur commentaire de son oeuvre. Aussi avait-il doté l'édition de son oeuvre complète en allemand, parue en 1847 à Leipzig, d'une autobiographie, écrite et rédigée pendant son grand voyage en 1846 à travers l'Allemagne, l'Autriche, l'Italie et le Midi de la France.
    À part quelques coupures indispensables, quand on s'adresse à un public français moderne, cette traduction suit fidèlement le texte original du Mit Livs Eventyr. Le langage et le style d'Andersen sont, même en danois, très particuliers. Le grand critique George Brandès a dit : « Ce n'est pas du danois, c'est beaucoup plus, c'est de l'Andersen. » J'ai tenu dans ma traduction à garder autant que possible ce ton naïf, plein de charme et de poésie, qui fait du Conte de ma vie, le plus riche et le plus vivant des contes d'Andersen.
    L'édition présente du Conte de ma vie se termine comme l'édition originale danoise le 2 avril 1855. De la suite (du 2 avril 1855 au 17 décembre 1867) parue après la mort du poète, je n'ai indiqué que quelques dates et quelques événements.
    Ainsi commence l'autobiographie d'Andersen : «Ma vie est un beau conte, riche et heureux. Si, lorsque je n'étais encore qu'un pauvre enfant abandonné, j'avais rencontré une puissante fée qui m'eût dit : « Choisis ta route et le but de ta vie, puis selon tes dons et les lois de ce monde je te protègerai et te guiderai », mon sort n'aurait pu être meilleur, ni plus sagement ordonné. L'histoire de ma vie confirme ce qu'elle m'a appris : « Il y a un bon Dieu qui mène tout pour le mieux. »»

  • Dans les jardins enchantés d'Andersen, les fleurs et les animaux parlent aux enfants, fées, elfes et lutins essaient de vivre en harmonie. Mais derrière l'aimable façade du conte de fées se dissimule souvent une satire mordante de la société et de ses travers.
    Dix histoires pleines de poésie et de fantaisie pour redécouvrir l'univers merveilleux des contes de notre enfance avec un regard d'adulte.

  • Il y a bien longtemps dans un pays lointain, vivait un roi qui aimait être bien mis. Il avait un habit pour chaque heure du jour.
    Un beau jour, deux escrocs arrivèrent dans la ville. Ils prétendirent savoir tisser une étoffe que seules les personnes sottes ou incapables dans leurs fonctions ne pouvaient pas voir.
    Ils proposèrent au souverain de lui confectionner des vêtements. Le roi pensa que ce serait un habit exceptionnel et qu'il pourrait ainsi repérer les personnes intelligentes de son royaume...
    Albertine met en dessin, avec beaucoup d'humour et d'impertinence, le célèbre conte d'Andersen « Les habits neufs de l'Empereur », publié pour la première fois en 1837.

  • Andersen fut le premier surpris du succès de ses contes. Il se croyait avant tout poète, auteur dramatique, biographe de lui-même, romancier et «reporter». S'il n'y a pas lieu de tirer sa poésie et son théâtre de l'oubli où ils ont sombré, le reste de son oeuvre mérite un autre sort. Mais révèle-t-elle un autre Andersen ? Entre les contes et, d'autre part, l'autobiographie, les récits de voyage et les romans, thèmes et situations circulent. Un même principe partout : la ferveur, une même loi : dire et se dire. Andersen est une voix qui nous parle et expose "(une histoire qui voulait être contée» (S. Lagerlöf). Pour lui, la vie (notamment la sienne, celle d'un ramoneur qui n'a pas eu de bergère mais qui croit en son étoile) est un eventyr, un conte. C'est fort de cette certitude qu'il décide (dans sa vingt-huitième année !) de raconter sa propre histoire, qu'il voit comme un destin. C'est sans souci de délivrer un message esthétique ou moral qu'il écrit des romans imprégnés de romantisme ou qu'il compose, le guide Baedeker à la main et l'oeil aux aguets, les récits de voyage dans lesquels il croque sur le vif les spectacles curieux de l'Europe. Plutôt que les oeuvres d'un autre Andersen, les textes présentés ici sont les continuations du Conte par d'autres moyens.

  • Andersen Le Vaillant Soldat de plomb La Petite Sirène et autres contes Que ce soit l'amour impossible d'un soldat de plomb pour une danseuse de porcelaine dans Le Vaillant Soldat de plomb, celui d'une petite sirène pour un prince dans La Petite Sirène, ou encore la mise en scène de la vanité des hommes dans Les Nouveaux Habits de l'empereur, Andersen sait avec une grande subtilité, à partir d'objets ou d'attitudes de la vie quotidienne, enchanter le réel.
    Chaque conte est ainsi pour l'écrivain l'occasion de relater un parcours initiatique à travers des récits courts, merveilleusement ciselés. Ses propres obsessions autobiographiques sont transfigurées en données universelles qui décrivent, sous une forme faussement anodine, les profondeurs de l'âme humaine. Dès lors, nous comprenons pourquoi les Contes d'Andersen restent le livre le plus traduit après la Bible.

    Ce volume comprend : La Princesse sur le pois, La Petite Sirène, Les Nouveaux Habits de l'empereur, Le Vaillant Soldat de plomb, Le Vilain Petit Canard, La Bergère et le ramoneur, La Petite Fille aux allumettes.

    Edition de Marc Auchet.

  • Le conte d'Andersen joliment illustré - Thématique : "Se confronter au merveilleux, à l'étrange" La collection Boussole Cycle 3 propose :
    - des livres richement illustrés qui invitent les enfants de CM1-CM2 à devenir des lecteurs confirmés ;
    - des textes de qualité pour transmettre le plaisir de lire et construire une culture littéraire et artistique ;
    - un catalogue composé d'oeuvres patrimoniales et de littérature jeunesse contemporaine ;
    - dans chaque ouvrage un dossier de lecture et des ouvertures culturelles pour prolonger le plaisir de la lecture.

  • Métamorphoses, sorcières, prince, dépassement de soi, les ingrédients du conte sont bien dans La Petite Sirène. Sans concession, le destin tragique de l'héroïne se poursuit inexorablement jusqu'au dénouement qui n'est pourtant pas si désespéré : la spiritualité permet d'accéder à un monde supérieur.
    Andersen fait émerger la toute-puissance de l'esprit sur le corps dans la quête désespérée de l'idéal.

    Thème du programme : « Le monstre aux limites de l'humain » (classes de 6e) ; « Imaginer des univers nouveaux » (classes de 5e).

  • Redécouvrez les principaux contes de Hans Christian Andersen, véritables chefs-d'oeuvre de la littérature. Intemporels, ces récits, qui nous entraînent dans un univers merveilleux, où se mêlent tendresse, humour, émotion, parfois cruauté, continuent - encore aujourd'hui - d'enchanter nos coeurs d'enfants.
    Tout au long de l'ouvrage, les moments forts de chaque conte sont mis en lumière par les peintures ou les dessins de grands artistes. Les oeuvres de Vincent Van Gogh, Eugène Delacroix, Géricault, Edgar Degas... côtoient les textes et font naître des correspondances subtiles et inédites. Ce sont aussi des artistes ayant directement travaillé sur les contes, comme William Heath Robinson ou Anne Andersen, qui sont mis à l'honneur dans cet ouvrage.
    Offrant des rencontres uniques et originales, voici une oeuvre incontournable à découvrir et à partager.

    Les artistes : Anne Anderson, Gustave Caillebotte, Edgar Degas, Thomas Gainsborough, Le Greco, Jean-François Millet, Auguste Renoir, William Turner, Vincent Van Gogh, John William Waterhouse...

  • Hans-Christian Andersen (1805-1875) est connu dans le monde entier pour ses contes : La petite sirène, Poucette, Le vilain petit canard, La petite fille aux allumettes, La reine des neiges...
    Toute sa vie, il a aussi créé d'étranges silhouettes de papier découpé.
    En voici quelques-unes, extraites des collections du musée d'Odense, au Danemark, qui en recèle bien d'autres si vous êtes curieux...

  • Au sommet des montagnes suisses, au creux des grands glaciers vit la Vierge des glaces, redoutable reine des neiges immortelles. Le jeune Rudy lui a échappé de peu et, depuis ce jour, elle attend de pouvoir enfin l'étreindre pour lui donner un baiser mortel.
    Un conte merveilleux pour frissonner !

  • Dans une chambre d'enfant, un petit soldat de plomb unijmabiste tombe amoureux d'une jolie danseuse en porcelaine. Il croit qu'elle est comme lui car elle ne se tient que sur une jambe. Mais un diable en boîte s'en mêle, et les aventures du vaillant soldat de plomb ne font que commencer...
    Thématique des programmes de cycle 3 : « Se confronter au merveilleux, à l'étrange » La collection Boussole propose de vrais livres illustrés pour étudier la littérature en cycle 2 et cycle 3 : un catalogue composé d'oeuvres patrimoniales et d'oeuvres de littérature jeunesse contemporaine. Chaque ouvrage comporte un « dossier de lecture » et des ouvertures culturelles.
    Pour chaque livre de l'élève, un guide pédagogique complet pour l'enseignant est proposé gratuitement en téléchargement sur boussole.belin-education.com

  • Un prince a cherché sans succès dans le monde entier une vraie princesse. Un soir d'orage, arrive au château une jeune fille ruisselante de pluie qui se prétend princesse. « C'est ce que nous verrons », pense la vieille reine qui lui prépare un lit. Au matin, on doit reconnaître que la jeune fille est une vraie princesse car elle a été assez délicate pour sentir un petit pois à travers 20 matelas et 20 couettes de plumes !

  • Poucette, qui est née dans une tulipe, découvre le monde sur une feuille de nénuphar, puis sur le dos d'un hanneton. Sa rencontre avec une hirondelle va changer son destin... Il était une fois un prince qui voulait épouser une vraie princesse... Et un soldat au briquet magique, aussi courageux qu'insouciant... Trois contes, trois voyages au pays du merveilleux.

empty